Comment l’automobile est elle devenue un phénomène de masse ?

Auto Moto

Comment l’automobile est elle devenue un phénomène de masse ?

Man makes the car, to take us over the road. James brown chantait ces paroles dans la mondialement célèbre chanson “this is a man’s world” dans les années 70, inscrivant dans nos consciences un parallèle entre les femmes et les voitures. Il dit que les hommes ont créé les voiturs, les routes, les trains, l’électricité, mais que tout ca ne serait rien sans la présence d’une femme. Au delà de la chanson, la voiture est donc dans notre vie un élément central. Pris au 19ème siècle pour des engins futuristes, dangereux et effrayants, les voitures ont fait leur bonhomme de chemin pour parvenir à être un phénomène de masse, omniprésent aujourd’hui partout sur le globe. Mais qu’est ce qui a fait de la voiture un phénomène de masse ?

L’automobile fait ses premiers pas sur le plan international après 1859, et l’invention par Lenoir du premier moteur à combustion et explosion véritablement efficace. Ce type de moteur, toujours utilisé de nos jours, a prouvé sa performance et son efficacité. Le moteur à combustion et explosion permet l’accélération de la voiture, suite à une dépense d’énergie distribuée par l’explosion et la combustion de l’essence ou du gasoil stocké dans le réservoir. Une chaîne de petits mécanismes, comme le liquide de refroidissement, l’échappement de la fumée et bien d’autres encore se met alors en route, permettant le fonctionnement du moteur le plus performant de nos jours, après le moteur hybride.

Car en effet, le moteur hybride possède la puissance du moteur à explosion, mais l’accélération d’un moteur électrique, beaucoup plus rapide, de par son instantanéité.

v
Mais l’automobile explose vraiment avec le fordisme. Dans les années 30, Henry Ford met au point une chaîne de production ultra performante, destinée à produire à moindre coût, et à haute intensité des véhicules. La ford T est la première à passer dans le système fordien. Ce système va faire le bonheur des compagnies de construction, mais le malheur des ouvrier, henry ford vient d’inventer le travail à la chaîne. Le travail à la chaîne consiste à décomposer le processus de production en une multitude de tâche. Chaque ouvrier va alors répéter la même tâche, et va passer la main à un autre ouvrier et ainsi de suite jusqu’à l’assemblage complet de la voiture. Ce système a permis la production massive de voitures, toutes pareilles, toutes exactement semblables en tous points. Le fordisme a permis de démocratiser la Ford T, et son bas coût de production la rends alors accessible à une grande partie de la population. Afin de la décrire, Ford s’est gratifié d’une phrase mémorable, “vous pouvez choisir la couleur que vous voulez, du moment que c’est le noir”. Cette phrase emblématique du personnage permet de qualifier et la voiture, et le système de production à la chaîne.

Ensuite viendront avec la toyotisation du marché de nouveaux moyens de produire massivement, notamment grâce à la robotique. C’est donc grâce à la production de masse que la voiture s’est tant démocratisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *