Pourquoi souscrire une assurance scolaire ?

Assurance

Pourquoi souscrire une assurance scolaire ?

C’est la rentrée ! Votre enfant va faire ses premiers pas dans une cour de récréation, votre jeune adolescent va découvrir les joies du collège et de la dépression, et votre jeune adulte va lui commencer à s’insérer dans le monde professionnel via des études supérieures. Dans tous les cas, votre progéniture va être exposée à de multiples dangers, et vont être contraint à subir un environnement qui peut leur causer du tort. Face à cette situation plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez entraîner votre enfant à devenir superman, vous pouvez le munir de casque-coudière-protège coccyx-gilet par balle, ou alors l’enfermer dans sa chambre ou dans un placard pour ne l’exposer à aucun risque. Vous pouvez également décréter que ces dangers ne sont pas vitaux, et donc que votre enfant est relativement entre de bonnes mains. Il est vrai qu’un bras cassé n’est pas grave, ou qu’une arcade brisée non plus, suite à une chute par exemple, mais leur réparations sont coûteuses. Le choix des assurances scolaires s’offrent alors à vous. Souvent mal considérées, elles peuvent se révéler très utiles. Pourquoi donc souscrire une assurance scolaire ? Et que choisir parmi la pléthores d’assurances existantes ?

Vous étiez si heureux, si fier le jour où il a ramené son premier 20 sur 20, si heureuse quand il vous a présenté son premier ami, si énervé lorsqu’il a ramené sa première punition, et vous avez eu tellement peur quand l’école a appelé pour son bras cassé… D’abord la peur pour votre enfant, puis ensuite la peur pour votre compte en banque. Et oui, réaction tout à fait normal, une opération coûte cher, la pose d’un plâtre également, et les frais médicamenteux peuvent vite prendre de l’ampleur, et cette grenouille là n’a pas de problème pour être plus gros que le boeuf.

Alors, souscrire une assurance scolaire est un choix fin, rempli de sagesse. L’assurance scolaire permet de prévenir plusieurs risques, plusieurs dangers. Elle permet de prévenir des risques encourus par votre enfant, à savoir les coups qu’il peut recevoir, les chutes, les meurtres (pour celui la je ne suis pas certain) mais aussi des dommages que votre enfant peut causer. Loin d’accuser votr chérubin d’être une brute traumatisante pour les autres, quoique personne n’est blanc comme neige, le bambin tant chéri peut être à l’origine d’une fracture ou de dommages envers un de ses petits camarades. Des jeu à chat qui finit par une course dans les escaliers, et qui finissent donc mal, aux balles au prisonniers qui dégénèrent, personne n’est à l’abri. Les réparations aux familles peuvent également s’élever assez haut. l’assurance scolaire couvre également ce risque.

Si le ministère de l’éducation nationale, connu pour ses choix avisés et son système scolaire irréprochable, dirigé par une main de fer par des politiques à même de bien évaluer les enjeux de l’éducation publique (haha), la conseille, l’assurance scolaire n’est pas obligatoire. En effet, certains contrats d’assurance garantissent et préviennent contre ces risques. Informez vous auprès de votre assureur afin de ne pas avoir à payer de charges supplémentaires, et pour être au mieux dans vos dépenses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *